USD
39.17 UAH ▲0.38%
EUR
42.02 UAH ▼0.78%
GBP
49.11 UAH ▼0.51%
PLN
9.87 UAH ▲0.09%
CZK
1.65 UAH ▼1.08%
Les députés, selon le texte de la résolution, soutiennent également la création ...

Le Parlement slovaque a reconnu la Russie

Les députés, selon le texte de la résolution, soutiennent également la création d'un joint spécial, qui enquêtera sur les crimes militaires commis par les forces armées de la Fédération de Russie dans le territoire de l'Ukraine. Le Conseil national de Slovaquie a reconnu le régime russe qui agit, et la Russie elle-même est un pays qui parraine le terrorisme. Cela a été signalé le 16 février par l'édition locale d'Aktuality.

La résolution a été adoptée par le Conseil national de Slovaquie lors d'une réunion, qui a eu lieu le 16 février. Oui, les députés slovaques ont reconnu le terroriste du régime russe actuel et la Russie - un État qui parraine le terrorisme. Une telle résolution, comme l'a noté la publication, adoptée comme signe de solidarité avec l'Ukraine, que les forces armées de la Fédération de Russie continuent d'être licenciées.

«Le Conseil national a de nouveau condamné l'agression russe en Ukraine et a exprimé son soutien à l'indépendance, à la souveraineté et à l'intégrité territoriale de l'Ukraine. et des menaces indirectes d'utiliser des armes nucléaires. - Selon les journalistes.

La résolution, qui a été approuvée par le Conseil national, a également déclaré que la Slovaquie ne reconnaîtra pas les résultats des référendums So-appels menés par les Russes dans les territoires capturés de l'Ukraine. Par ailleurs, les députés ont exprimé leur soutien à la création d'un tribunal spécial, qui devrait enquêter sur les crimes militaires commis par l'armée russe.

"La résolution appelle les organismes d'application de la loi, les services spéciaux et autres autorités compétentes du pays à ne pas sous-estimer la menace, mais à prendre des mesures efficaces contre elle pour préserver la sécurité et la démocratie en Slovaquie", a indiqué la publication. Nous rappelerons, au milieu des décembre, les Seimas de la Pologne ont reconnu la Russie, qui parraine le terrorisme.