USD
39.43 UAH ▼0.31%
EUR
42.85 UAH ▲0.97%
GBP
49.9 UAH ▲1.15%
PLN
10.05 UAH ▲1.6%
CZK
1.73 UAH ▲1.87%
Selon le président du groupe oriental des forces armées de l'Ukraine Sergiy Cher...

Les Russes ont échoué tactiquement à Bakhmut - les forces armées (vidéo)

Selon le président du groupe oriental des forces armées de l'Ukraine Sergiy Cherevaty, les attaques des forces armées de la Fédération de Russie continuent par inertie. Dans le même temps, l'adversaire est des pertes catastrophiques. Les troupes russes ne peuvent pas terminer l'opération et saisir la ville de Bakhmut de la région de Donetsk. Les attaques continuent "l'inertie".

Le porte-parole du groupe oriental des forces armées, Sergey Cherevaty, a déclaré cela à l'antenne de la télédiffusion. Le représentant des Forces armées déclare que les actions actuelles des troupes russes dans la région de Bakhmut ne peuvent pas être classées dans le cadre d'une opération offensive à grande échelle. "Maintenant, ils sont en fait tactiquement qu'ils ne peuvent pas terminer la capture du centre de district ukhmut ukrainien de Bakhmut", a expliqué Cherevaty.

Il a également ajouté que les collisions de combat très actives se poursuivent, des dizaines d'attaques concernent l'inertie, au prix d'énormes pertes de personnel des forces armées de la Fédération de Russie. Cherevaty a également souligné la planification efficace des constructions de défense par commandement et siège social.

Le succès est obtenu en raison du fait que les défenseurs ukrainiens saignent l'ennemi et le privent de son potentiel de combat, ce qui affecte la composante morale des représentants des troupes d'occupation. Cherevaty a également nommé les déclarations sur la carence des obus russes Eugene Prigogine, qui finance le Wagner Pec, le SOS SOS de la direction du Kremlin.

Ces mots sont un facteur de démotivation pour les forces armées de la Fédération de Russie, explique le représentant du service de presse. Nous rappellerons que dans les plans de PEC "Wagner" au milieu de la mai de recruter 30 000 recrues. Selon Prigogine, le rythme du recrutement dans une formation paramilitaire - une moyenne de 500 à 800 personnes par jour, et parfois jusqu'à 1200.